Catalogue

CLF et Campus France


Cours de français au CLF

Site du Centre de Langue Française

      

Etudier en France

Accueil

Accueil

Nouveauté !

Espace jeunesse de la médiathèque du CLF

Nous avons le plaisir de vous inviter à venir découvrir notre nouvel espace jeunesse dédié aux enfants et jeunes adolescents. Des bandes dessinées, des recueils de contes, des documentaires et des DVD sont mis à la disposition des jeunes francophones et francophiles. Des séances de lecture, de jeux et des ateliers seront également proposés pour le plaisir d’une pratique ludique du français.

Conditions :

- Enfants admis à partir de l’âge de 6 ans

- Niveau de français minimum requis : A1

- Inscription annuelle obligatoire à la médiathèque :

  • Pour les 6 à 12 ans : 900,000 Rls
  • Pour les plus de 12 ans : 1,800,000 Rls 

Horaires :

  • le jeudi et le vendredi de 10h00 à 17h00 

Retrouvez-nous : 

Avenue Enghelab (entre le carrefour Kaledj et la place Ferdowsi). Rue Abivard.       
Impasse Kimia, n°12.

Pour nous contacter : +98.21.66.70.50.40/41/43/44

Courriel : bibliojeunesse@clf-teh.org


L'actualité de la médiathèque


La médiathèque du CLF vous accueille !

Notre fonds très riche couvre les domaines les plus variés tels que la philosophie, les sciences humaines, la linguistique, le FLE, l’histoire, la littérature, mais aussi le cinéma, le théâtre, la peinture, l’architecture, l’urbanisme, les sciences et la technologie.

Des prix littéraires, des polars, des beaux livres d’art, des magazines, des ouvrages juridiques et scientifiques, des livres de traductologie ainsi qu’un grand choix de films sont à votre disposition.

Notre sélection de documents FLE constitue un complément essentiel pour les apprenants et les enseignants du français. La bibliothèque de l'apprenant propose une variété d'ouvrages classés par niveau. Les enseignants de FLE, quant à eux, pourront faire leur choix parmi un nombre important de méthodes et d'ouvrages pédagogiques.

Une sélection de livres pour les enfants et de romans pour les adolescents, ainsi que des bandes dessinées sont également proposés au jeune public.

La médiathèque du CLF constitue l’offre généraliste la plus importante en langue française accessible au public en Iran.

Elle a été intégralement rénovée et vous accueille dans des conditions de confort et modernité très agréables.

Vous pouvez vous y adonner au plaisir de la lecture, ou prendre votre temps pour effectuer des recherches, et sélectionner les ouvrages que vous souhaitez emprunter.


Sélection : novembre-décembre


Tous les mois, nous vous présentons une sélection
de nos nouvelles acquisitions ou d'ouvrages 
en relation avec l'actualité culturelle.

                  

  1. item 1
    Anthropologie du corps et modernité
    David le Breton
    PUF (Presses Universitaires de France) Paris
    2005
    Publié pour la première fois en 1990, cet ouvrage a inauguré une série de nombreuses publications consacrées au corps devenu au fil de cette décennie "l'un des analyseurs majeurs des sociétés contemporaines, un fin révélateur du statut de l'individu". L'homme occidental se découvre un corps, lieu privilégié du bien-être, du bien-paraître, signe de l'individu et de sa différence. Mais ce corps est aussi un lieu de précarité, de vieillissement qu'il faut combattre pour conjurer la perte et tenter de maîtriser l'insaisissable. Deviendrait-il une structure emcombrante dont il faudrait se défaire?
  2. item 2
    Anthropologie et psychanalyse : Regards croisés
    Patrice Bidou
    EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales) Paris
    2005
    Le point de départ de l'anthropologie est la prise en compte de la réalité fantasmatique dans les constructions réciproques du sujet et des oeuvres de culture. Le corps physique et psychique des deux sexes constitue la voie de passage entre l'universel du désir humain et la singularité des civilisations. Cette relation de connivence profonde entre l'individu désirant et l'instauration des règles sociales est le leitmotiv des auteurs de ce volume. L'anthropologue, partant de la surface des choses, remonte les chaînes causales guidé par le fil rouge de la sexualité. Le psychanalyste reconnaît dans les matériaux des ethnologues un travail psychique qui lui est familier sous d'autres formes. C'est à cet échange de regards entre anthropologie et psychanalyse qu'invite cet ouvrage, conçu par des spécialistes des deux disciplines.
  3. item 3
    Enfance
    Nathalie Sarraute
    Gallimard Paris
    2004
  4. item 4
    Figures de l'humain : les représentations de l'anthropologie
    Francis Affergan
    EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales) Paris
    2003
    Pour l'anthropologie culturelle et sociale, la fin du XXe siècle aura été marquée par une série de retours critiques: sur ses objets, sur son histoire, sur son discours, sur ses concepts, sur ses principes épistémologiques. Le regard réflexif porté sur les procédures formelles et théoriques de la restitution anthropologique des cultures autres, ouvre sur la recherche de nouvelles approches et la construction d'objets transversaux, qui touchent aux fondement de l'anthropologie culturelle et sociale. "Renaissance" de l'homme comme être social et fabrication de modèles et de fictions d'humanité, l'anthropopoiésis se saisit des figures de l'humain qui, constitutives du fait de civilisation, traversent les cultures et informent les démarches de l'anthropologie.
  5. item 5
    Histoire de peintures
    Daniel Arasse
    Arthaud Paris
    2004
    Avec l'enthousiasme, l'audace et l'érudition qui, dans la même collection, ont fait le succès d'On n'y voit rien. Descriptions (n° 417), Daniel Arasse invite son lecteur à une traversée de l'histoire de la peinture sur six siècles, depuis l'invention de la perspective jusqu'à la disparition de la figure. Évoquant de grandes problématiques - la perspective, l'Annonciation, le statut du détail, les heurs et malheurs de l'anachronisme, la restauration et les conditions de visibilité et d'exposition - mais aussi des peintres ou des tableaux précis, il fait revivre avec perspicacité et ferveur plusieurs moments clés, comme Léonard de Vinci, Michel-Ange, le maniérisme, ou encore Vermeer, Ingres, Manet. Son analyse se nourrit constamment d'exemples concrets - La Madone Sixtine de Raphaël, La Joconde, la Chambre des époux de Mantegna, Le Verrou de Fragonard... - avant de conclure sur quelques aspects de l'art contemporain. Le lecteur retrouvera le goût de mieux voir de grands épisodes de la peinture, grâce à une approche sensible et ouverte. Toujours il sera surpris, réveillé, entraîné dans un véritable enchantement d'intelligence et d'humour. Ce livre est la transcription de vingt-cinq émissions proposées par l'auteur sur France Culture pendant l'été 2003.
  6. item 6
    Jazz Ladies : Le roman d'un combat
    Stéphane Koechlin
    Hors collection Paris
    2006
    L'histoire du jazz féminin est celle d'un long parcours d'obstacles : de Ma Rainey ou Bessie Smith aux stars actuelles comme Diana Krall ou la folk-jazz Norah Jones, les Jazz Ladies durent affronter à la fois le racisme et la misogynie. Elles furent tout d'abord interprètes de minstrels, puis "canaris" ou "grives" ainsi qu'on nommait les chanteuses d'orchestre, avant de trouver toute leur place durant la guerre, quand les hommes furent mobilisés. Elles seront plus tard des militantes des droits civiques avant d'être enfin reconnues, dans les années 1960-1970, comme de grandes artistes.
  7. item 7
    La fable cinématographique
    Jacques Rancière
    Seuil Paris
    2001
    Une fillette et son tueur devant une vitrine, une silhouette noire descendant un escalier, la jupe arrachée d'une kolkhozienne, une femme qui court au-devant des balles: ces images signées Lang ou Murnau, Eisenstein ou Rossellini, iconisent le cinéma et cachent ses paradoxes. Un art est toujours aussi une idée et un rêve de l'art. L'identité de la volonté artiste et du regard impassible des choses, la philosophie déjà l'avait conçue, le roman et le théâtre l'avaient tentée à leur manière. Le cinéma ne remplit pourtant leur attente qu'au prix de la contredire. Dans les années 1920, on vit en lui le langage nouveau des idées devenues sensibles qui révoquait le vieil art des histoires et des personnages. Mais il allait aussi restaurer les intrigues, les types et les genres que la littérature et la peinture avaient fait voler en éclats. Jacques Rancière analyse les formes de ce conflit entre deux poétiques qui fait l'âme du cinéma. Entre le rêve de Jean Epstein et l'encyclopédie désenchantée de Jean-Luc Godard, entre l'adieu au théâtre et la rencontre de la télévision, en suivant James Stewart dans l'Ouest ou Gilles Deleuze au pays des concepts, il montre comment la fable cinématographique est toujours une fable contrariée. Par là aussi, elle brouille les frontières du document et de la fiction. Rêve du XIXe siècle, elle nous raconte l'histoire du XXe siècle.
  8. item 8
    La piste Pasolini
    Pierre Adrian
    Editions des Équateurs Paris
    2015
    A 23 ans, Pierre Adrián part pour l’Italie sur les traces d’un écrivain insaisissable et fascinant : Pier Paolo Pasolini. Du «Frioul vide et infini» aux errances dans Rome et ses « nuits sans frein », il hume, palpe cette vie à fleur de peau, à rebours de tous les clichés. Magnifique quand il provoque la société, Pasolini n’a cessé de bousculer les idées reçues. Quarante ans après son assassinat, il reste vivant au point de nous brûler. Premier détracteur des téléviseurs et de la vie quotidienne, il s’attaque à la société de consommation, loue les joies du football et de la vie pastorale, s’insurge contre la tiédeur bourgeoise, les sentiments institués, et s’acharne à tout désacraliser. Pour s’approcher davantage du sacré. Un récit de voyage au plus près de Pasolini, une enquête incarnée, mais aussi la quête d’un frère, d’un maître, d’un « meneur d’âmes, meneur de nos petites âmes paumées du nouveau siècle». Né en 1991, Pierre Adrián vit à Paris. La Piste Pasolini est son premier livre.
  9. item 9
    La Saveur du monde : une anthropologie des sens
    David Le Breton
    Métailié Paris
    2006
    "Il y a la forêt du flâneur, du fugitif, celle de l'Indien, la forêt du chasseur, du garde-chasse ou du braconnier, celle des amoureux, des ornithologues, la forêt aussi des animaux ou de l'arbre, celle du jour et de la nuit. Mille forêts dans la même, mille vérités d'un même mystère qui se dérobe et ne se donne jamais qu'en fragments." Tout comme il y a un paysage, un son, une saveur, un parfum, un contact, une caresse, pour déplier le sentiment de la présence et aviver une conscience de soi. David Le Breton explore les sens, tous nos sens, comme pensée du monde. Cette fois l'anthropologue se laisse immerger dans le monde afin d'être dedans et non devant. Il nous montre que l'individu ne prend conscience de soi qu'à travers le sentir, qu'il éprouve son existence par des résonances sensorielles et perceptives. Ainsi tout homme chemine dans un univers sensoritel lié à ce que sa culture et son histoire personnelle ont fait de son éducation, chaque société dessinant une "organisation sensorielle" qui lui est propre. Percevoir les couleurs est un aprrentissage autant que d'entendre ou de voir. Toucher, palper, sentir dans l'étreinte ou sa souffrance, c'est faire affleurer la peau et la pensée dans la concrétude des choses, c'est aussi se sentir, goûter et parfois même être dégoûté. L'auteur se fait explorateur des sens et n'omet rien de nos attirances et de nos rejets. Proposant que l'on réfléchisse désormais au "Je sens donc je suis", il rappelle que la condition humaine avant d'être spirituelle et bel et bien corporelle.
  10. item 10
    L'Avant-garde au cinéma
    François Albera
    Armand Colin Paris
    2005
    De 1995 à 2005. Lars von Trier et ses amis ont fait scandale par l'intransigeance de leurs manifestes, des déclarations provocantes à l'endroit de l'industrie du cinéma, et des films censés appliquer leur programme. Ils proclamaient par là leur appartenance à une nouvelle "avant-garde", le Dogme. Ce mouvement, écartelé entre parodie et radicalité, a aujourd'hui vécu, mais il n'en a pas moins affiché les traits distinctinfs d'une position au sein du champ cinématographique et de la société, dont les premières manifestaions remontent au débat des années 1920: violence rhétorique, renversement des valeurs, politique de groupe, d'emblée pensée comme internationale, dépassement de l'art dans la vie. Ce livre entend reprendre la question de "l'avant-garde au cinéma" en s'interrogeant sur ses conditions de possibilité à la fin du XIXe siècle où la catégorie émerge dans les arts, en même temps que le cinématographe - qui ne peut y participer étant donné la nature du spectacle qu'il propose et ses modalités de production. Comment dès lors les avants-gardes artistiques ont-elles appréhendé le cinéma qui leur était extérieur, et comment celui-ci a-t-il vu se développer des postions d'avant-garde en son sein? Dès les années 1920, on a voulu réduire l'avant-garde à un style, une école, un genre, avant de la cantonner dans le territoire à part d'une bohème ou, au contraire, on a souhaité voir l'"avant-garde nouvelle" s'inscrire dans le renouvellement du cinéma institutionnel (Astruc, 1946, Bazin, 1952). Ainsi l'avant-garde n'a-t-elle de cesse de "finir" et de "revenir" dans des antagonismes qui sont loin de n'être qu'esthétiques.
  11. item 11
    Le Film noir : Vrais et faux cauchemars
    Noël Simsolo
    Cahiers du cinéma Paris
    2005
    Noël Simsolo porte un regard novateur sur le film noir. D'abord parce qu'il en propose de nouveaux contours grâce à un retour à ses sources littéraires comme le roman naturaliste français, le feuilleton, le hard boiled américain; à ses sources cinématographiques aussi, dans bon nombre de films de policiers et voleurs du muet, du côté de l'Allemagne et du mouvement expressionniste, du côté de la France et du réalisme poétique pour ne citer que celles-là. Ensuite, parce qu'il désigne, dans le Hollywood des années 30, les signes avant coureurs du film noir qui se manifestent dans les films de gangsters, dans la présence thématique de la psychanalyse et de la propagande liée à la Seconde guerre mondiale. Mais surtout parce qu'il éclaire le film noir d'une étude approfondie de ses rapports avec la littérature américaine (Raymond Chandler, Dashiell Hammett, James Cain, William Irish), des courants esthétiques et des genres qui le traversent, et du contexte historique, social et politique (peur de l'apocalypse atomique, chasse aux sorcières de la guerre froide). Le coeur du livre est un voyage dans LE CYCLE NOIR américain qui vit son apothéose entre 1944 et 1959 mettant en scène des personnages de gangsters et de policiers à la dérive, pétris de contradictions, aux prises avec un mal être existentiel, des beautés vénéneuses et synonymes de danger. Alfred Hitchcock, Fritz Lang, Raoul Walsh, Orson Welles, Samuel Fuller, John Huston en sont, entre autres, les maîtres. Le grand sommeil en 1956 de Howard Hawks, Quand la ville dort en 1950 de John Huston, La Dame de Shanghaï, 1948, d'Orson Welles, Règlement de compte, 1953, de Fritz Lang, Laura, 1944, d'Otto Preminger, En marge de l'enquête, 1947, de John Cromwell, Gilda, 1946, de Charles Vidor, Mark Dixon Detective, 1950, d'Otto Preminger, Les Passagers de la nuit, 1947, de Delmer Daves en sont les chefs-d'oeuvre. Humphrey Bogart, Robert Montgomery, James Cagney, Dana Andrews, Edward G. Robinson en sont les héros. Lauren Bacall, Marlene Dietrich, Ida Lupino, Grace Kelly, Jane Tierney, Lana Turner, Rita Hayworth, les icônes.
  12. item 12
    L'Enfance d'un chef
    Jean-Paul Sartre
    Gallimard Paris
    1939
    Fils de famille, Lucien Fleurier est à la recherche de lui-même : d'une enfance dorée et confortable aux révoltes de l'adolescence, de la bohême aux milieux d'extrême droite, le jeune homme tente de connaître l'homme qui émerge en lui.
  13. item 13
    Le Peintre et son miroir : Regards indiscrets
    France Borel
    Renaissance du livre Tournai
    2002
    De Léonard de Vinci à Matisse, de Van Eyck à Picasso, de Vélasquez à Bonnard, le miroir habite l'histoire de la peinture occidentale, il en est même une des origines. Omniprésent, il sert d'outil au peintre pour jouer avec les illusions, pour montrer ce qui est caché, pour capter ce qui est secret, pour entraîner ailleurs le regard du spectateur. Avec le miroir, l'artiste forme et déforme le réel, multiplie les mises en scène et circule à travers la mythologie, les allégories et la littérature. L'objet de la vie quotidienne est là, il révèle, réfléchit et fait réfléchir le peintre; il permet de pénétrer dans l'intimité des créateurs jusqu'à en livrer leurs autoportraits. Ce livre propose un voyage à travers l'histoire de la peinture pour nous faire découvrir les mille facettes des jeux de miroir. Narcisse est envoûté par son image, Vénus, coquette, s'admire alors que les Vanités rappellent la précarité de l'existence et que les anamorphoses brouillent les pistes de la représentation... L'auteur crée un face à face entre peinture et littérature et met à jour des connivences, des complicités dans l'obsession des reflets.
  14. item 14
    Musiques populaires: usages sociaux et sentiments d'appartenance
    Giulia Bonacci
    Centre d'études africaines, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) Paris
    2003
    Au centre de notre attention se trouve l'étude de la musique comme fait social, à travers les usages qui en résultent et les sentiments d'appartenance qui y sont liés. Le double fil, identitaire et musical, donne ainsi une profondeur particulière à des phénomènes qui sont tout autant culturels qu'économiques. L'expression comme la consommation musicale participe à de multiples processus: création et recréation d'identités, transmission de la mémoire, réalisation messianique, transnationalisation culturelle ou fondation rituelle. En effet, la musique s'invente, se diffuse, se rejoue et se revit. Les stratégies de réappropriation mises en jeu et les constructions socio-politiques qui y sont liées deviennent alors significatives de réalités car elles permettent le passage des mythes qui y sont contés vers leur dimension vécue. Transcendant le temps fixé de la production musicale, le rapport des individus et des groupes à une musique transforme les identités et redessine sans cesse leur impact. Dans un ouvrage collectif qui rassemble des historiens, des sociologues, des anthropologues et des musicologues, un espace de dialogue se dessine autour de la textualité de la musique et de son interpénétration avec la réalité sociale. De cette rencontre interdisciplinaire, résultat d'un croisement entre diverses aires culturelles, d'une mise en commun d'outils d'analyse et d'un mélange de sons, émerge une étude hybride à l'image de l'hétérogénéité des processus ici décrits. Comme une invitation au voyage, à la (re)découverte d'un objet méconnu au coeur de terrains eux-mêmes peu connus, ce livre appelle au décloisonnement des visions sur les musiques dites "populaires". Il incite à l'exploration de différentes formes de savoirs et à l'ouverture de nouvelles perspectives interprétatives. Fruits d'une journée d'étude organisée à l'EHESS, ces travaux contribuent d'une façon originale à l'étude des musiques par les sciences sociales et amorcent une réflexion plus large sur la complexité des mondes contemporains. et c'est là le plus beau des voyages.
  15. item 15
    Sociologie du cinéma et de ses publics
    Emmanuel Ethis
    Armand Colin Paris
    2005
    Le cinéma s'est imposé comme la pratique culturelle la mieux partagée, en terme de fréquentation, d'audience ou d'influence. Mieux, il a investi nos vies: c'est aux films, aux acteurs, aux histoires humaines contées que nous faisons le plus communément référence pour exprimer une part de nous-même dans nos conversations. Qu'est-ce qui a ainsi permis au cinéma de devenir la pratique culturelle la plus populaire? Comment le "ciné" s'est-il installé, au cœur de la cité, comme un lieu de vie à part entière, avec ses rites et ses codes? Comment la sociologie a-t-elle rendu compte du fait que les films nous "parlent" autant? Selon quelles modalités, enfin, recevons-nous, nous public, ces mêmes films et sur quoi notre culture cinématographique se fonde-t-elle? Ce petit livre apporte la synthèse qui faisait défaut et rend compte à la fois des questions que le cinéma a suscitées auprès des sociologues et des interrogations que la sociologie de la culture adresse au cinéma. Il fera référence tant pour le public sociologique que pour celui des étudiants et professionnels du cinéma.
  16. item 16
    Vestiaire de l'enfance
    Patrick Modiano
    Gallimard Paris
    2001
    Qu and je l'ai aperçue, assise près de la grille en fer ouvragé qui sépare le café de la salle de billard, je n'ai pas tout de suite distingué les traits de son visage." Dehors, la lumière du soleil est si forte qu'en pénétrant au Rosal, vous plongez dans le noir. La tache claire de son sac de paille. Et ses bras nus. Son visage est sorti de l'ombre. Elle ne devait pas avoir plus de vingt ans. Elle ne me prêtait aucune attention. " " Toute personne susceptible de nous donner d'autres détails sur ces sujets est priée de nous écrire. "
  17. item 17
    Berlioz
    Bruno Messina
    Actes Sud Arles
    2018
    Qu'en est-il d'Hector Berlioz 150 ans après sa mort ? Roméo peut-il aimer plusieurs Juliette à la fois ? Le tempérament dauphinois s'accorde-t-il au gratin musical parisien ? A-t-on le droit de n'être pas pianiste et de bouleverser l'histoire de la musique ? Pourquoi aller en pèlerinage à Bayreuth et laisser La Côte-Saint-André aux Anglais ? Quel est le point commun entre Plaisir d'amour, La Marseillaise et Les Troyens ? Autant de questions, et bien d'autres, au coeur de cette nouvelle biographie de Berlioz, introduction à la vie et à l'oeuvre du génie romantique français. En suivant le compositeur, mais aussi l'écrivain, le journaliste et le chef d'orchestre, dans ses amours et ses voyages, on découvre un personnage extraordinaire - visionnaire, autodidacte, fragile, drôle, intraitable... - et on appréhende les paysages sonores et les révolutions musicales de celui qui a écrit la Symphonie fantastique, Les Nuits d'été ou encore La Damnation de Faust...
  18. item 18
    Bruits : Essai sur l'économie politique de la musique
    Jacques Attali
    PUF (Presses Universitaires de France) Paris
    1977
    La musique entretient avec l'argent des rapports étranges, ambigus et prophétiques. Le musicien, depuis le cantor jusqu'à la vedette du show-business en passant par le jongleur, le ménestrel et le compositeur du XIXe siècle, a toujours été soumis aux pressions et aux censures du pouvoir politique et de celui de l'argent. Il est même devenu un élément essentiel de la société de consommation, un des premiers artistes reproductibles en série, canalisé dans la marchandise. Encaserné, il est resté cependant révolutionnaire parce que prophétique. Producteur de signe pur, il a annoncé tous les grands changements dans l'oganisation économique, politique et idéologique, toutes les grandes crises de nos sociétés. Son oeuvre, bruit pour le style dominant, vient créer les styles et les ordres de l'avenir. En ce sens, on peut montrer que l'essentiel de la politique du XXe siècle est dans la science économique du XIXe siècle, elle-même contenue dans la musique du XVIIIe, que la crise de l'harmonie à Vienne au début du XXe siècle annonce celles des grands équilibres économiques, que le hit parade préfigure aujourd'hui l'évolution de l'économie dans les société industrielles, etc. La musique est la bande audible de la société, production exceptionnelle où s'entendent les conflits et les pouvoirs, les bruits et les ordres, où se minent les terreurs et les consolations fondamentales, les meurtres et les sacrifices rituels. Ce livre est un appel à l'indiscipline théorique, pour écouter la musique comme un moyen de connaissance, une forme sonore du savoir et pour entendre, dans la musique d'aujourd'hui et ses conflités avec l'argent, l'énoncé des futurs possibles.
  19. item 19
    Henri Michaux
    Alfred Pacquement
    Gallimard ADAGP Paris Paris
    2006
    En 1939, Henri Michaux, alors âgé de quarante ans, publie un opuscule intitulé Peintures qui voit associés des textes poétiques à quelques gouaches étranges où apparaissent figures fantomatiques et autres têtes monstrueuses peu conformes aux canons esthétiques de l'époque. L'auteur, déjà remarqué, d'Ecuador ou d'Un barbare en Asie "peint depuis peu", comme il l'écrit en tête de son livre, ajoutant qu'en se mettant ainsi tardivement à dessiner, il est comme l'enfant qui apprend à marcher. Quelque temps plus tôt, il a découvert que l'art pictural ne se cantonnait pas à un simple mimétisme de la réalité, que des artistes comme Paul Klee ou Max Ernst avaient ouvert la voie à un art de l'imaginaire, à une exploration du monde intérieur dont Michaux va faire son principal objectif. Des tout premiers Alphabets de 1925 jusqu'à sa mort en 1984, Michaux va peindre et dessiner sans cesse et mener ainsi, parallèlement à son oeuvre d'écrivain, une action de "déconditionnement" à l'égard du verbal. Longtemps méconnu, son oeuvre de peintre est aujourd'hui célébré, en particulier les grandes peintures à l'encre de Chine, réalisations de la période la plus aboutie, qui s'efforcent, selon Francis Bacon, "d'atteindre à une nouvelle définition de la figue humaine" dont l'expérience des hallucinogènes, transcrite dans les dessins mescaliniens, pousse plus loin encore l'interminable recherche. Cet ouvrage, nouvelle version de la monographie parue en 1993, restitue étape par étape l'oeuvre de Michaux en la replaçant dans l'art de son temps et en dégageant son autonomie plastique.
  20. item 20
    Les murs révoltés : quand le street-art parle social et politique
    Yvan Tessier
    Alternatives Paris
    2015
    Mouvement artistique majeur depuis bientôt cinquante ans, le street art enflamme aujourd’hui la planète. Face à une crise économique et morale généralisée, les murs tiennent de nouveau le haut du pavé, portent la parole et les cris de street artists indignés. Ils investissent en force le social et le politique et dénoncent une réalité asphyxiante. Trop de pauvreté, d’inégalités. Trop d’écrans, de publicité, de pollution. Trop de discours politiques et médiatiques normalisateurs qui préconisent toujours plus de cures d’austérité inacceptables. D’Athènes à Lisbonne, de Marseille à Barcelone, de Rome à Vitry, et bien sûr à Paris, ce livre présente les œuvres critiques des artistes engagés les plus remarquables. Tous ceux qui n’acceptent pas le monde tel qu’il est. Ils viennent de partout. C’est la mondialisation du refus. Ces murs-là nous interpellent, nous provoquent, nous appellent à la vigilance, et affirment aussi que, dans un monde saturé d’images toutes faites, le street art peut avoir un double rôle à jouer : sentinelle de notre société et éveilleur de consciences.
  21. item 21
    Mourir d'enfance
    Alphonse Boudard
    R. Laffont Paris
    1995
    Qui est cette «jolie dame parfumée de la ville» qui, brusquement, fait irruption dans la ferme du Loiret où le petit Alphonse est élevé par de modestes paysans? Quelle est cette femme charmante et vive, mais presque toujours absente du domicile parisien où l’adolescent habite avec sa grand-mère, et qui n’apparaît que furtivement au bras d’«oncles» toujours nouveaux? Imprévisible, à la fois proche et lointaine, elle ne fera pourtant jamais défaut à Alphonse; mais jamais, non plus, la mère et le fils ne parviendront à se parler vraiment... Avec son regard acide, son invention verbale, sa mélancolie aussi, Alphonse Boudard évoque le monde disparu de sa jeunesse. Au fil du récit, il laisse s’exprimer une émotion de plus en plus forte. On connaissait le Boudard de la langue verte et de la verve populaire, ce livre révèle un Boudard plus personnel, sensible et révolté - un magnifique écrivain français.
  22. item 22
    Une Enfance sicilienne
    Edmonde Charles-Roux
    Bernard Grasset Paris
    1981
Malvoyant
Thème par défaut

Journée des profs

A l'occasion de la 

Journée internationale des profs de français
Jeudi 28 novembre 2019


la médiathèque vous propose une sélection d'ouvrages sur la pédagogie et l'enseignement.

Au plaisir de vous accueillir
très vite.

  1. item 1
    140 jeux pour lire vite (7-11 ans)
    Yak Rivais
    Retz Paris
    2004
  2. item 2
    Analyse motivationnelle du discours
    Michel Martins-Balstar
    Didier Hatier CREDIF (Centre de Recherche et d'Etude la Diffusion du Français) Paris Paris Saint-Cloud
    1994
  3. item 4
    Argumentation et conversation : éléments pour une analyse pragmatique du discours
    Jacques Moeschler
    Hatier CREDIF (Centre de Recherche et d'Etude la Diffusion du Français) Paris
    1985
  4. item 5
    Banque-finance.com : Activités
    Marianne Gautier
    CLE International Paris
    2004
  5. item 6
    Comment les enfants apprennent à parler
    Jerome Bruner
    Retz Paris
    1987
  6. item 7
    Comprendre la grammaire : une grammaire à l'épreuve de la didactique du FLE
    Marie-Armelle Camussi-Ni
    Presses universitaires de Grenoble Grenoble
    2013
  7. item 8
    Cours de didactique du français langue étrangère et seconde
    Jean-Pierre Cuq
    PUG (Presses universitaires de Grenoble) Grenoble
    2003
  8. item 11
    Dictionnaire pratique de didactique de FLE
    Jean-Pierre Robert
    Ophrys Paris
    2002
  9. item 12
    Didactique du vocabulaire français
    Jacqueline Picoche
    Nathan Paris
    1993
  10. item 14
    Diversités culturelles et enseignement du français dans le monde : le projet CECA
    Emmanuelle Carette
    Presses universitaires de Grenoble Grenoble
    2011
  11. item 15
    Écouter et comprendre : la France au quotidien. Niveau B1-B2
    Roselyne Roesch
    PUG (Presses universitaires de Grenoble) Grenoble
    2009
  12. item 17
    Enseigner le français comme langue seconde
    Gérard Vigner
    CLE International Paris
    2001
  13. item 18
    Enseigner le vocabulaire en classe de langue
    Marie-Claude Tréville
    Hachette Paris
    1996
  14. item 19
    Enseigner une langue à des fins professionnelles
    Florence Mourlhon-Dallies
    Didier Paris
    2008
  15. item 20
    Entendre à lire : approche cognitive des traitements phonologique et sémantique
    Aïcha Rouibah
    Presses universitaires de Grenoble Grenoble
    2001
  16. item 21
    Évaluer sans dévaluer : et évaluer les compétences
    Gérard de Vecchi
    Hachette Paris
    2011
  17. item 24
    Geste et communication
    Geneviève Calbris
    Didier Hatier Paris Paris
    1989
  18. item 29
    Grammaires et didactique des langues
    Henri Besse
    Didier Paris
    1991
  19. item 31
    Guide pratique des applications pour tablettes en cours de français : iOS (iPad) et Android
    Michel Boiron
    PUG (Presses universitaires de Grenoble) CAVILAM (Centre d'Approches Vivantes des Langues et des Médias) Grenoble Vichy
    2014
  20. item 33
    Informatique.com : Activité
    Marc Oddou
    CLE International Paris
    2010
  21. item 34
    Ingénierie et évaluation des compétences
    Guy Le Boterf
    Editions d'Organisation Paris
    2006
  22. item 35
    Internet, 150 activités. Niveau intermédiaire
    Giedo Custers
    CLE International Paris
    2004
  23. item 36
    Internet et la classe de langue
    François Mangenot
    CLE International Paris
    2006
  24. item 38
    Jeux de théâtre
    Marjolaine Pierré
    PUG (Presses universitaires de Grenoble) Grenoble
    2011
  25. item 42
    Jouer, communiquer, apprendre
    François Weiss
    Hachette Paris
    2002
  26. item 43
    La Compréhension orale
    Claudette Cornaire
    CLE International Paris
    1998
  27. item 44
    La Didactique du français
    Jean-François Halté
    PUF (Presses Universitaires de France) Paris
    1993
  28. item 45
    La Formation en questions
    Robert Galisson
    CLE International Paris
    2001
  29. item 46
    La Fuite du sens : la construction du sens dans l'interlocution
    Blanche-Noëlle Grunig
    Hatier CREDIF (Centre de Recherche et d'Etude la Diffusion du Français) Paris
    1985
  30. item 48
    La Langue maternelle en classe de langue étrangère
    Véronique Castellotti
    CLE International Paris
    2001

Horaires

Ouverture 7 jours sur 7 

 

Du samedi au jeudi 09:00 - 19:00
Le vendredi 10:00 - 17:00

Météo - Tutiempo.net

Nouveautés