Catalogue

Cours de français au CLF

Site du Centre de Langue Française

Accueil

Accueil


Bienvenue à la médiathèque
du Centre de Langue Française,

une collection de 20 000 documents en français, à Téhéran,
ouverte au public depuis 2007.

Sélection du mois de juillet 2017


Chaque mois, nous vous proposons une sélection d'ouvrages en relation
avec l'actualité, ou faisant partie de nos nouvelles acquisitions.
 

  1. item 1
    Femmes de loi (1) : Femmes de loi. Saison 1. Episode 1. Justice d'une mère
    Benoît Valère
    L.C.J Editions & Productions Paris
    2007
    Deux femmes, l'une lieutenant de police, l'autre procureur de la République, doivent faire équipe afin de résoudre des affaires criminelles<p>Clinique de l'Etoile. La gynécologue Christine Seurat est retrouvée morte dans le laboratoire néonatal. La substitut du Procureur, Elisabeth Brochène, envoie sur les lieux trois flics du groupe Crime: Nico, Evrard, et la petite nouvelle Marie Balaguère. Cette dernière est déjà dans le collimateur de l'IGS pour insubordination. Elisabeth Brochère sait qu'elle prend un gros risque en intégrant Balaguère dans sa police, mais Elisabeth n'est pas une "proc" comme les autres. Elle aime les défis, le Président Béjard le lui fait suffisamment remarquer non sans une pointe d'exaspération...</p>
  2. item 2
    Famille d'accueil (1) : Famille d'accueil. Coffret 1. Volume 1. "Telle mère, telle fille" / "Une mère à tout prix"
    Stéphane Kaminka
    L.C.J Editions & Productions Paris
    2009
    Marion et Daniel recueillent des enfants que l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE) leur confie régulièrement. C'est une tradition dans la famille puisque la mère de Marion adoptait aussi des enfants. La famille Ferrière vit dans une grande maison en Aquitaine et comprend également Jeanne, la tante de Daniel, sans oublier Juliette, la fille aînée de Daniel qui vit en ville mais qui revient à la maison chaque fois que l'occasion se présente.<p>Episode 1: Telle mère, telle fille Daniel et Marion vivent dans la région bordelaise. Ils ont deux enfants, Tim et Charlotte. Aujourd'hui, ils reçoivent, Romane, une jeune fille de 16 ans dont la garde a été retirée à sa mère, alcoolique et dépressive. Episode 2: Une mère à tout prix Camille a 14 ans, il est né de père inconnu. Sa mère est partie sans laisser d'adresse alors qu'il avait 6 ans. Placé à la Dass, Camille n'a qu'une idée: retrouver sa mère qu'il a complètement idéalisée.</p>
  3. item 3
    L'Instit (1) : L'Instit. Volume 1. Les chiens et les loups / Le mot de passe
    Pierre Grimblat
    Panorama France 2 Saint-Denis-la-Plaine Paris
    2015
    Juge pour enfants, Victor Novak est devenu instituteur itinérant. A chaque nouvelle mission il rencontre des enfants et/ou des familles en difficulté. Grâce à son expérience et son charisme il permet aux uns de renouer, donne aux autres une bouffée d'oxygène, aide à appréhender la vie différemment.<p>Les chiens et les loups Un meurtre dans un petit village: le coupable est tout désigné, c'est "l'étranger" au village. Le mot de passe Un enfant handicapé à la suite d'un accident est exclu par ses camarades.</p>
  4. item 4
    Le feuilleton d'Ulysse : la mythologie grecque en cent épisodes
    Murielle Szac
    Bayard jeunesse Paris
    2015
    Pour ce troisième volet de « La mythologie grecque en cent épisodes », Murielle Szac nous invite à suivre le formidable destin d’Ulysse. Ulysse le voyageur malgré lui, qui sait en quittant sa chère île d’Ithaque, sa douce Pénélope et son petit Télémaque qu’il ne les reverra pas avant vingt ans, pas avant d’avoir exploré des terres et des mers inconnues. Ulysse aux mille ruses, qui devra trouver un moyen pour que cesse l’interminable guerre de Troie, qui devra combattre le cyclope Polyphème, résister à la plante de l’oubli, au chant des sirènes et aux charmes de la magicienne Circé. Ulysse le naufragé, qui tombera plusieurs fois de Charybde en Scylla. Ulysse l’exilé, qui, durant toute sa vie, n’aura qu’un désir : rentrer chez lui et mener une existence paisible avec les siens. Comme les feuilletons d’Hermès et de Thésée, celui d’Ulysse renoue avec l’oralité des premiers récits. Il peut être lu à voix haute, et partagé en famille ou en classe. Mis à la portée de tous, il offre des réponses, souvent fabuleuses, aux questions que chaque être humain se pose. Il se veut promesse de rencontres, d’écoute et de dialogue entre petits et grands.
  5. item 5
    Le feuilleton de Thésée : la mythologie grecque en cent épisodes
    Murielle Szac
    Bayard jeunesse Montrouge
    2011
    Enfant, Thésée avait l’habitude d’observer la mer. Qu’allaient lui apporter les flots agités ? Des réponses sur sa mystérieuse naissance ? Est-il le fils de Poséidon, le dieu de la Mer, ou celui d’Égée, le roi d’Athènes ? Des nouvelles de son cousin Héraclès, le grand héros, dont il aime entendre les folles aventures ? Mais surtout, le petit Thésée attend le début de sa vie d’homme. Il assimile les leçons de son maître Connidas, qui l’aideront à agir avec courage lorsqu’il deviendra, lui aussi, un héros. Lui qui vaincra le terrible Minotaure. Lui qui saura accueillir Œdipe et Antigone. Lui qui créera la démocratie et construira sa vie, jour après jour, en nous montrant qu’il n’y a pas de réussite sans échec, de gloire sans efforts, ni même de bonheur sans douleurs. Comme le précédent volet de « La mythologie grecque en cent épisodes », Le feuilleton d’Hermès, cette histoire renoue avec l’oralité des premiers récits. Elle peut être lue à voix haute, et partagée en famille ou en classe. Mise à la portée de tous, elle offre des réponses, souvent fabuleuses, aux questions que chaque être humain se pose. Elle se veut promesse de rencontres, d’écoute et de dialogue entre petits et grands.
  6. item 6
    HPW ou anatomie d'un faussaire (1971)
    Alain Boudet
    INA (Institut National de l'Audiovisuel) Paris
    2010
    Hugo-Paul de Weydroos, faussaire qui réussit à mystifier les experts les plus renommés, est un garçon séduisant, non sans talent mais paranoïaque et mégalomane. Il vit une enfance, dans le Paris des années 20, bouleversée par une mère abusive qui contrarie son amour du dessin et de la peinture. Livré à ses propres fantasmes, le héros se livre à l’introspection la plus déréglée et finira par se consumer lui-même pour devenir la réincarnation de celui qu il s efforce de copier : Hans Pauli Weyergans, célèbre peintre du XVIII siècle. Boudet, je l’ai connu dès ses débuts, assistant et pareil à lui-même : cocasse, irrévérencieux, inclassable. Puis ses premières dramatiques, en direct, se coulent dans le moule "santellien" du Théâtre de la Jeunesse. Il a du mal avec cette componction, mais il faut bien vivre, n’est-ce pas ? Petit à petit, dès les débuts du film de fiction à la télévision, son humour devient ravageur. HPW ou anatomie d’un faussaire où il collabore avec Watton, scénariste inspiré, et où il donne à Vania Vilers de loin son meilleur rôle, en est l'accomplissement Et ça ne concerne pas que le texte : la forme,elle-même,explose, le découpage n’arrêtant pas de faire des pieds de nez aux habitudes bien ancrées du déroulement filmique traditionnel. Il faut suivre, mais quel plaisir ! Marcel Bluwai
  7. item 7
    De la belle ouvrage (1970)
    Maurice Failevic
    INA (Institut National de l'Audiovisuel) Paris
    2010
    Pierre est fraiseur P3, ouvrier professionnel 3e catégorie, dans une grande usine de la région parisienne. À la suite de l’acquisition par l’usine d’une nouvelle machine industrielle, il voit sa vie bouleversée.Tout ce qui jusqu'ici donnait un sens à son existence, la conscience professionnelle, la nécessité d'un engagement syndical et politique, est remis en cause. Ce film est le récit de ses luttes et interrogations quotidiennes. Failevic et De la belle ouvrage, c’est l’héritage direct de Krier et de L’auto rouge, Krier dont Failevic avait été l’assistant. Mais le style de Failevic n’appartient qu’à lui. Moins lyrique, plus violent et sans doute plus douloureux sous l’objectivité apparente. La confrontation "bourgeoisie - classe ouvrière", représentée par Dominique Labourier et Jacques Serres, est frontale et subtile. La télévision d’alors juge encore de sa mission de laisser passer et le succès est immédiatement au rendez-vous. Rarement le devoir d’objectivité du Service Public aura été autant respecté. Et il faut dire que le jeu des personnages laisse déjà pressentir le remarquable directeur d’acteurs qu’est Failevic. Encore une fois, ici, la télévision avait 30 ans d’avance sur le cinéma, fût-il "Nouvelle Vague". Marcel Bluwal
  8. item 8
    La Séparation
    Maurice Cazeneuve
    INA (Institut National de l'Audiovisuel) Paris
    2010
    Louis Vigné, vieux monsieur, modeste fonctionnaire à la retraite, achève paisiblement une vie sans histoires auprès de sa femme. Lorsque celle-ci meurt, il se retrouve seul, seul avec les autres, seul avec les objets, seul avec lui-même. En quelques jours, il va mesurer l'étendue du bonheur qu'il a vécu et ne trouvera la paix que dans le petit cimetière où sa femme est enterrée. Maurice Cazeneuve, le fondateur des fondateurs de la télé a tout été : auteur littéraire, créateur de formes dramatiques (le "direct" avec Barma), metteur en scène de très nombreux films et séries généralement inspirés du patrimoine et promis au succès, et même patron de chaîne. Et puis, sur le tard, un jour, il décide en plein essor de la télé couleur, d’être un autre. Lui qui a toujours été à la mode, il obtient de tourner en 35mm et en noir et blanc - ce qui à l’époque est complètement incongru - et quasi avec un seul acteur, Charles Vanel admirable, à l’extrémité de son âge et de sa carrière, la non-histoire d’un vieillard de petite province qui perd sa femme. Un film absolument personnel, très simple, à l’encontre de tous les canons. Un pur chef-d’oeuvre. Imprévisible. Un des honneurs de la Télévision Française. Marcel Bluwal
  9. item 9
    La tuile à loups (1972)
    Jacques Ertaud
    INA (Institut National de l'Audiovisuel) Paris
    2010
    Dans un petit village paisible du Massif central bloqué parla neige, l'on recommence à parler de la légende de la tuile aux loups qui, lorsqu’elle chantait autrefois, annonçait les grands froids et l’arrivée de loups affamés dans le village. Or, cette nuit, la tuile s’est remise à chanter et a fait renaître la peur ancestrale des loups et des sorciers. Ertaud ou l'humilité. Arrivant de ses succès en reportage et en documentaire et s’y sentant bloqué, il est obsédé dès le début par la certitude qu’il saura traduire la réalité sociale en "fiction" au moins aussi bien que les pontes de la transposition théâtrale. Il finit par y arriver et c’est d’emblée un ton nouveau qui se manifeste. À sa manière à lui, discrète. Aussi près des "humbles" que Krier ou Failevic, mais à l’écart de leur préoccupation politique, il reste complètement à l’abri des prétentions littéraires de l’adaptation telle que pratiquée par Santelli ou moi, creusant un sillon nouveau promis au plus grand succès. La tuile à loups est une histoire remplie de neige et de danger, jouée par des gens parfaitement normaux pris dans une situation exceptionnelle. Et le public de télévision s’y retrouve avec bonheur. Ertaud saura parfaitement poursuivre jusqu’au bout son chemin dans cet univers. Marcel Bluwal
  10. item 10
    Vipère au poing (1971)
    Pierre Cardinal
    INA (Institut National de l'Audiovisuel) Paris
    2010
    Durant I été 1922, Jean et Ferdinand sont élevés par leur grand-mère paternelle dans le château familial de la Belle-Angerie, à quelques kilomètres d'Angers. Le décès de leur grand-mère oblige leurs parents, Jacques et Paule, à quitter la Chine où le père est cadre dans une université chinoise, pour revenir s’occuper de leurs enfants. Rapidement, la mère se montre autoritaire et tyrannique. Les trois frères se mettent à détester celle qu’ils surnomment "Folcoche". Pierre Cardianl est un des fondateurs de la Télévision de Service Public. Quasi un aîné. Jusqu’alors, il avait surtout été à la recherche de formes dramatiques spécifiquement télévisuelles et radicalement incompatibles avec celles du cinéma. Vipère au poing marque, au bout de cette recherche, un retour réussi à la dramaturgie traditionnelle du long-métrage, mais portée à un haut point d’incandescence par la présence d’Alice Sapritch, inoubliable dans le personnage de "Folcoche". C’est une révélation et le succès suit aussitôt. Marcel Bluwal
  11. item 11
    La conscience et la vie
    Henri Bergson
    PUF Paris
    2013
    «Conscience et matérialité se présentent donc comme des formes d’existence radicalement différentes, et même antagonistes, qui adoptent un modus vivendi et s’arrangent tant bien que mal entre elles. La matière est nécessité, la conscience est liberté ; mais elles ont beau s’opposer l’une à l’autre, la vie trouve moyen de les réconcilier.»
  12. item 12
    Introduction à la métaphysique
    Henri Bergson
    PUF Paris
    2013
    «Si l’on compare entre elles les définitions de la métaphysique et les conceptions de l’absolu, on s’aperçoit que les philosophes s’accordent, en dépit de leurs divergences apparentes, à distinguer deux manières profondément différentes de connaître une chose. La première implique qu’on tourne autour de cette chose ; la seconde, qu’on entre en elle. La première dépend du point de vue où l’on se place et des symboles par lesquels on s’exprime. La seconde ne se prend d’aucun point de vue et ne s’appuie sur aucun symbole. De la première connaissance on dira qu’elle s’arrête au relatif ; de la seconde, là où elle est possible, qu’elle atteint l’absolu.»
  13. item 13
    La société ouverte et ses ennemis (1) : Tome 1. L'ascendant de Platon
    Karl Raimund Popper
    Seuil Paris
    1979
    Longtemps méconnue en France, l’œuvre de Karl Popper, logicien et épistémologue, est un classique à l’étranger. La Société ouverte et ses ennemis, écrit au début de la Seconde Guerre mondiale, est un ouvrage de philosophie politique : plaidoyer passionné pour la démocratie, contre le totalitarisme de droite ou de gauche. A la société close et immuable à base de tribalisme et de magie, l’auteur oppose la société ouverte, contrôlée par la raison, où la volonté de l’individu peut librement s’exercer. A Platon, à Hegel, à Marx, il reproche de ne reconnaître l’histoire que pour ajouter qu’elle obéit à des lois qui déterminent le cours des événements : idée qui paralyse le progrès, en le soumettant à la fatalité historique. Elle a conduit le premier à proposer une cité dirigée par une élite omnipotente et omnisciente, où l’individu n’est rien et où la collectivité est tout ; le second à se faire le maître à penser de l’Etat prussien et le théoricien d’une société dont se réclamera le totalitarisme ; le troisième, en dépit d’une description perspicace des rouages de la société de son temps, à transformer des hypothèses en dogmes ; la science, qui repose sur l’expérience, doit pouvoir à chaque instant être remise en question. Karl Popper soutient que l’homme peut forger son destin collectif en s’appuyant sur l’expérimentation et en procédant au coup par coup, pour progresser en éliminant les erreurs.
  14. item 14
    La vie algorithmique : critique de la raison numérique
    Eric Sadin
    L'Échappée Paris
    2015
    Ce livre examine le mouvement de rationalisation et de quantification intégrale de la vie qui entraine une marchandisation continue du monde ainsi qu'une désintégration progressive de tout horizon universel.<p>Le mouvement de numérisation à l’œuvre depuis une trentaine d’années gagne aujourd’hui des pans de plus en plus étendus de la réalité l’extension des capteurs et des objets connectés. Dorénavant, les flux de data témoignent de la quasi-intégralité des phénomènes, s’érigeant comme l’instance primordiale de l’intelligibilité du réel. Une connaissance sans cesse approfondie s’instaure, orientant en retour les décisions individuelles et collectives au prisme d’algorithmes visant les plus hautes optimisation, fluidification et sécurisation des existences et des sociétés. Les technologies informationnelles imposent un mode de rationalité fondé sur la définition chiffrée de toute situation et sur une maîtrise indéfiniment accrue du cours des choses. Une raison numérique établie sur l’appréhension et l’évaluation en temps réel des faits ordonne désormais les pratiques du commerce, de l’enseignement, de la médecine, les rapports aux autres,à soi-même,à la ville,à l’habitat... Ce livre examine, en s’appuyant sur une foultitude d’exemples, la quantification et la marchandisation intégrales de la vie qui s’instituent, soutenues par l’industrie du traitement des données,aujourd’hui dotée d’un pouvoir qui perturbe nombre d’acquis démocratiques fondamentaux. Avec une rare lucidité et une écriture d’une précision clinique, Éric Sadin dévoile les impensés, analyse les processus en cours, dresse une cartographie détaillée des forces à l’œuvre... Observations et réflexions qui dessinent une nouvelle condition humaine, et en appellent à la politisation des enjeux induits par la puissance toujours plus totalisante détenue par les systèmes computationnels.</p>
  15. item 15
    Giboulées de soleil
    Lenka Lenka HorÏnáková-Civade
    Editions Alma Paris
    2016
    Prix Renaudot de lycéens 2016<p>Elles s'appellent Magdalena, Libuse, Eva. Elles sont belles, elles sont Tchèques et partagent le même destin : de mère en fille, elles naissent de père inconnu. De cette malédiction elles vont faire une distinction. Chacune a sa façon, selon sa personnalité, ses rêves, ses lubies et l'époque. Car leur vie, qu'elles voudraient simplement fière et libre, se transforme en saga dans ce pays bousculé par l'Histoire. Magdalena connaîtra l'annexion nazie, Libuse les années camarades et Eva la fin de l'hégémonie soviétique. Ingénieuses, modestes et décidées, les trois femmes s'adaptent au changement et défient l'opinion tête haute. Lenka Hornáková-Civade, née en 1971 dans la province de Moravie, dans l'actuelle République tchèque, vit dans le Sud de la France. Giboulées de soleil est son premier roman.</p>
  16. item 16
    Les vies de papier
    Rabih Alameddine
    Les Escales Paris
    2016
    Aaliya Saleh, 72 ans, les cheveux bleus, a toujours refusé les carcans imposés par la société libanaise. À l'ombre des murs anciens de son appartement, elle s'apprête pour son rituel préféré. Chaque année, le 1er janvier, après avoir allumé deux bougies pour Walter Benjamin, cette femme irrévérencieuse et un brin obsessionnelle commence à traduire en arabe l'une des œuvres de ses romanciers préférés : Kafka, Pessoa ou Nabokov. À la fois refuge et " plaisir aveugle ", la littérature est l'air qu'elle respire, celui qui la fait vibrer comme cet opus de Chopin qu'elle ne cesse d'écouter. C'est entourée de livres, de cartons remplis de papiers, de feuilles volantes de ses traductions qu'Aaliya se sent vivante. Cheminant dans les rues, Aaliya se souvient ; de l'odeur de sa librairie, des conversations avec son amie Hannah, de ses lectures à la lueur de la bougie tandis que la guerre faisait rage, de la ville en feu, de l'imprévisibilité de Beyrouth. Roman éblouissant à l'érudition joueuse, célébrant la beauté et la détresse de Beyrouth, Les Vies de papier est une véritable déclaration d'amour à la littérature. Finaliste du National Book Award 2014 et du National Book Critics Circle Award 2015, et lauréat du California Book Award 2015
  17. item 17
    Un village français (1) : Un village français - Saison 1 : DVD1. Episodes 1-2
    Philippe Triboit
    France 3 Paris
    2009
    Depuis juin 1940, Villeneuve, petite ville du centre de la France, est bouleversée par l'arrivée de l'armée allemande...<p>Episode 1 - Le débarquement 12 juin 1940 La vie suit son cours à Villeneuve, petite sous-préfecture du Jura encore inconsciente de la défaite qui s'annonce. Pendant que le médecin, Daniel Larcher, se rend à un accouchement, Raymond Schwartz tombe amoureux de Marie, l'une de ses employées, et Lucienne, l'institutrice, part en promenade avec sa classe... Soudain, un avion allemand tire sur les enfants: l'Occupation vient de commencer. Episode 2 - Chaos 24 juin 1940 Après avoir erré sans but sur les routes, comme des millions de Français, Daniel et sa famille reviennent à Villeneuve. En tant que médecin et adjoint au maire de cette ville en proie au chaos, il est désormais considéré par les Allemands comme seul responsable des réfugiés qui se sont entassés dans l'église. Pendant que Daniel tente d'organiser les secours avec l'aide d'un jeune policier, Jean Marchetti, Raymond se rend à l'église pour retrouver Marie, dont il est sans nouvelle depuis une semaine...</p><p>Bonus: 2 modules historiques - L'exode - Mon village à l'heure allemande</p>
  18. item 18
    Petit pays : roman
    Gaël Faye
    Bernard Grasset Paris
    2016
    "Au temps d avant, avant tout ça, avant ce que je vais raconter et le reste, c’était le bonheur, la vie sans se l’expliquer. Si l’on me demandait "Comment ça va ?" je répondais toujours "Ça va !". Du tac au tac. Le bonheur, ça t’évite de réfléchir. C’est par la suite que je me suis mis à considérer la question. A esquiver, à opiner vaguement du chef. D’ailleurs, tout le pays s’y était mis. Les gens ne répondaient plus que par "Ça va un peu". Parce que la vie ne pouvait plus aller complètement bien après tout ce qui nous était arrivé." G. F. Avant, Gabriel faisait les quatre cents coups avec ses copains dans leur coin de paradis. Et puis l’harmonie familiale s’est disloquée en même temps que son « petit pays », le Burundi, ce bout d’Afrique centrale brutalement malmené par l’Histoire. Plus tard, Gabriel fait revivre un monde à jamais perdu. Les battements de cœur et les souffles coupés, les pensées profondes et les rires déployés, le parfum de citronnelle, les termites les jours d’orage, les jacarandas en fleur... L’enfance, son infinie douceur, Ses douleurs qui ne nous quittent jamais.
  19. item 19
    L'autre qu'on adorait : roman
    Catherine Cusset
    Gallimard Paris
    2016
    « Quand tu penses à ce qui t’arrive, tu as l’impression de te retrouver en plein David Lynch. Blue Velvet, Twin Peaks. Une ville universitaire, le cadavre d’un garçon de vingt ans, la drogue, la police, une ravissante étudiante, une histoire d’amour entre elle et son professeur deux fois plus âgé : il y a toute la matière pour un scénario formidable. Ce n’est pas un film. C’est ta vie. » L’autre qu’on adorait fait revivre Thomas, un homme d’une vitalité exubérante qui fut l’amant, puis le proche ami de la narratrice, et qui s’est suicidé à trente-neuf ans aux Etats-Unis. Ce douzième roman de Catherine Cusset, où l’on retrouve l’intensité psychologique, le style serré et le rythme rapide qui ont fait le succès du Problème avec Jane, de La haine de la famille et d’Un brillant avenir, déroule avec une rare empathie la mécanique implacable d’une descente aux enfers.
  20. item 20
    Effets spéciaux : 2 siècles d'histoires
    Pascal Pinteau
    Bragelonne Paris
    2015
    Le livre référence de deux siècles d'effets spéciaux pour découvrir l'univers du fantastique. Des coulisses de Méliès, en passant par les premières images de synthèse de TRON, jusqu à Matrix, Avatar et aux derniers Star Wars et Marvel movies, toutes les techniques sont présentées, expliquées et richement illustrées : animation image par image, effets optiques et numériques, animatronique, pyrothechnie, maquettes et personnages en 3 D... Les plus grands spécialistes aux Etats-Unis, au Japon, en Australie... ont accepté de répondre aux questions de Pascal Pinteau, journaliste, scénariste, concepteur de trucages et témoin privilégié de l'évolution de ces techniques.<p>Découvrez ce qui se cache derrière la magie à l’œuvre dans Wars, Le Trône de Fer, Spider-Man, The Walking Dead, Alien, la création des héros 3D de Pixar et bien d’autres encore. Les coulisses du cinéma, des séries télévisées, des films d’animation et des parcs à thèmes n’auront plus aucun secret pour vous. Pascal Pinteau, journaliste, scénariste, concepteur de trucages et témoin privilégié de l’évolution des effets spéciaux, dévoile dans cet ouvrage de référence une formidable aventure artistique et humaine. Des premières inventions de Méliès aux scènes-choc du Trône de Fer, en passant par Iron Man ou l’œuvre de Miyazaki, Pascal Pinteau décortique toutes les techniques employées pour faire naître des moments d’émotion inoubliables. Il donne la parole aux plus grands dessinateurs, sculpteurs, maquettistes, maquilleurs, animateurs, concepteurs d’effets visuels et prodiges de la 2D et 3D, et retrace plus de deux siècles d’histoires extraordinaires. Plus de 2500 photos, des dizaines d’interviews des plus grands artistes de l’univers des trucages, des anecdotes et expériences de tournage racontées par ceux qui les ont vécues, un guide des films de référence pour vous aider à enrichir votre vidéothèque, des articles de fond et des témoignages passionnants, tel est le contenu de ce livre qui ravira les amateurs éclairés tout autant que les néophytes.</p>
Malvoyant
Thème par défaut

Horaires

1er étage,
fonds principal

Du dimanche au mercredi 10:00 - 18:00
Jeudi  10:00 - 17:00
Vendredi
Samedi

 Fermeture hebdomadaire

6ème étage,
documents de didactique

le dimanche
et le mercredi
14:00 - 16:00